samedi 29 mars 2014

Narcissus

Ni les douces langueurs des flùtes et des lyres,
Ni les parfums mourants des vagues encensoirs
En cadence envolés dans le calme des soirs,
Ni les bras frais et nus ni les savants sourires

Ne peuvent rallumer le feu des vains espoirs
En mon coeur et, lassé d'amours et de délires
Factices, blond éphèbe effroi des hétaïres
Jalouses, j'ai posé mon front dans tes lys noirs.

Et les lys vénéneux, fleurs d'ombre et de ténèbres,
Sur ma tempe entr'ouvrant leurs calices funèbres,
M'ont appris mon infâme et chaste déshonneur ;

Et, descendu vivant dans l'horreur de mon être,
J'ai savouré l'étrange et suave bonheur
De pouvoir me haïr, ayant pu me connaître.

-Jean Lorrain, l'Ombre Ardente

lundi 10 mars 2014

C'est lundi !

Aujourd'hui, c'est lundi, et je me rends compte que j'ai du mal a faire en sorte que mon blog reste à jour ces dernieres semaines... 

Pas facile de gérer la fac et la masse de travail allant avec, le boulot a la librairie, mes lectures académiques et mon book de dessin.
Encore moins evident de se faire plaisir.

Mais nous nous eéartons de notre topos principal.

Pour rester à jour, rien de mieux que de ponctuer ses articles de rendez-vous hebdomadaire, et quoi de plus approprié qu'un "C'est Lundi !".

Comment ça "c'est Lundi?" ?

C'est Lundi, est un rendez vous livresque qui a lieu, vous l'aurez deviné, tous les lundis, et qui consiste en/à répondre à trois petites questions tout simple que vous verrez ci dessous
Qu'ai-je lu la semaine passée ?

  Que suis-je en train de lire en ce moment?

Que vais-je lire ensuite ?
Pas sorcier en somme, et plus ou moins utile lorsqu'il s'agit de faire un planning de lecture et que l'on est une grosse procrastinatrice qui a passé plus d'un mois sur Un barrage contre le Pacifique faute d'organisation.

La procrastination c'est mal.

Il n'empeche, je me soigne et vous propose de suite le premier C'est lundi de ce blog.

Qu'ai-je lu la semaine passée ?
Il faut bien commencer par le commencement et autant dire que le bilan a été mince. Je suppose que le manuel de grammaire ne compte pas (et quand bien même il compterait, je ne l'ai pas encore terminé) donc j'enchainnerai en disant que j'ai lu mon premier roman Russe, pour la conférence sur Pouchkine et Lermontov qui avait eu la semaine derniere a la faculté et a laquelle je me suis malencontreusement endormie.
  • Premier Roman russe donc avec Eugène Onéguine d'Alexandre Pouchkine, ecrit en vers, et qui n'est pas enormement défiguré par la traduction, c'est plutot agréable, limpide.
    Roman prémonitoire (il suffit de le lire en parallele avec la biographie de Pouchkine pour comprendre) Eugène Onéguine relate le séjour a la campagne du personnage éponyme, qui dandy oisif et désinvolte, y fait la rencontre de Lenski, un jeune poème qui l'introduira aux soeurs Larine, posant ainsi les rouages du drame qui viendra perturber la monotonie caractéristique de la campagne Russe

    Le roman est si fluide qu'il est impossible de le lacher une fois commencé. Les personnages eux sont plus ou moins épais, bercés d'illusions qu'il perdent au fur et a mesure que les vers défilent, ambigüs, tantot excecrables, tantôt charmants, attendrissants.
    Et puis il y a surtout cette âme russe, usée par les mondanités, et l'ennui, une espece de spleen qui envahit les personnages et les pousse a s'enfoncer dans l'oisivité avec pour seul compagnonage le tumulte des fêtes, un certain désir de sabotage et surtout, la Nostalgie.
    Quand j'y pense c'est dommage que la conférence n'ai pas été en russe. L'intervenante avait un port altier, caractéristique du pays et les passage qu'elle lisait étaient d'une beauté rare.
    Une très bonne introduction a la littérature russe, qui se lit vite, emprunt de romantisme et d'une douce mélancolie quant a nos paradis perdus.
*

Que suis-je en train de lire en ce moment? Passons au choses serieuses car il est temps de prendre le taureau par les cornes quand à certaines lectures qui trainent en longueur.

C'est décidé. Cette semaine, j'acheve Un barrage contre le pacifique de Marguerite Duras qui traine en longueur depuis trop longtemps. Ca ira vite. Il me reste un peu plus de 60 pages et le plus gros du travail a été fait. C'est un livre que je lis pour les cours et que je chroniquerai pour la réédition du challenge "La plume au féminin".

J'attaque aussi Iphigénie et Bajazet de Jean Racine pour mon cours de théatre classique. Je dois encore choisir une scène et la jouer, ce qui constituera la moitié de ma note d'éxamen pour ce semestre.

Sinon, parce qu'il faut bien se faire plaisir, je rajoute a ma liste une BD que j'affectionne beaucoup. Un Corto Maltese, evidemment avec Tango de Hugo Pratt. J'ai chopé un petit format a la librairie. Il est plus tronqué qu'une BD grand format mais c'est dans mon budget et il s'adapte plutot bien a mes moments de libre.

*

Que vais-je lire ensuite ?
C'est une excellente question, moi qui ne sait même pas ce que je vais manger demain a midi.
La semaine prochaine, j'attaque Home de Toni Morrisson que je dois lire pour mon cours de littérature comparée, et j'en profite pour terminer le Tartuffe. J'ai reservé La vérité sur l'affaire Harry Quebert  à la librairie, qui est quand même une grosse brique qui va me prendre des siècles telle que je me connais.

Ce sera tout pour le moment.

Et Vous? Que lisez-vous cette semaine?


mardi 4 mars 2014